Recyclage de véhicule hors d’usage

Des  milliers de véhicules sont hors d’usage chaque année et il est difficile de trouver un endroit où les placer. Il existe une solution pour s’en débarrasser : la destruction de voiture. Mais cela doit se faire en suivant les procédures pour éviter les sanctions.

Véhicules hors d’usage : Les réglementations

Le système d’immatriculation de véhicules a interdit l’abandon d’un véhicule hors d’usage depuis 2009. Il en est de même pour la vente d’un véhicule hors d’usage et sa revente en pièces détachées. En cas d’abandon d’un véhicule hors d’usage, les propriétaires encourent jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende. Les VHU font partis des déchets dangereux et peuvent avoir un impact négatif sur la santé et l’environnement d’où la nécessité de ce dispositif. Ces véhicules peuvent dégager des substances toxiques comme l’huile et le liquide de frein ce qui peut entraîner de graves conséquences sur la santé.

Recycler un véhicule hors d’usage

Le recyclage d’un véhicule hors d’usage passe d’abord par une dépollution effectuée par le centre chargé de destruction de voiture. La première étape consiste à retirer les huiles usagées ainsi que le liquide de refroidissement. C’est seulement après qu’on peut procéder au démontage de certaines pièces encore en bon état. Le recyclage peut ensuite avoir lieu. A l’issu de ce processus, certaines pièces du véhicule peuvent être réutilisées en vue de fabriquer d’autres appareils voire même d’autres voitures. Le recyclage doit être réalisé par un professionnel car, les manipulations des pièces sont assez délicates. Pour ce faire, il est nécessaire de faire appel à un professionnel agréé VHU.

Destruction de voiture : Le déroulement

Pour procéder à une destruction de voiture (www.destruction-de-voiture.fr), la procédure est la même pour tous types de véhicules. Pour ce faire, il faut avant tout appel à un professionnel  agréé VHU. Avant même que la destruction soit faite, il faut lui remettre le certificat d’immatriculation de la voiture accompagné d’un certificat de situation administrative de moins de 15 jours. Pour que le dossier soit complet, il faut également remplir un formulaire administratif Cerfa n° 15776*01. Lorsque ces dossiers sont transmis, il ne reste plus qu’à attendre un récépissé de prise en charge de la part du professionnel VHU. C’est ce document qui permet de prouver que la voiture a bien été détruite selon les règles. C’est seulement lorsque la préfecture reçoit le récépissé, qu’elle peut procéder à l’annulation du numéro d’immatriculation.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.